Historique

La moto verte apparue, le bleu et blanc naquit…


Chevauchant sa moto, vêtu d’une soutane et portant fièrement son béret, l’abbé KERVEILLANT arriva en Guipavas en 1932. Le jeune prêtre dynamique fédéra une grande partie de la population, de tous âges et de toutes conditions, autour d’un projet voué au développement sportif, culturel et musical des jeunes guipavasiens.
Dans un délai très court, avec les moyens de l’époque mais les meilleures volontés, le patro, bâtiment atypique et imposant, sera construit et achevé en 1936, rue de Paris; Un terrain de foot portant désormais le nom de son fondateur y sera attenant.

Entre-temps, en septembre 1935, l’association « LES GAS DE NOTRE-DAME DU RHUN » fût déclarée en sous-préfecture. La première affiliation sera demandée à la Fédération Gymnastique et Sportive des Patronages de France en octobre de la même année.

Sur demande de Jean PRIGENT et de Charles BRONNEC, la section de foot fut créée, Elle sera présidée par Guillaume HENRY. Ce tout nouveau club, dont les couleurs « bleues et blanches » apparurent en 1936, succéda à l’Union Sportive Guipavasienne.

Profitant d’une salle de 500 places, les séances de cinéma se succédèrent, quand en journées, les GDR accueillirent les jeunes pour faire de la gymnastique, du ping-pong et du billard.

1937 vit la création d’une troupe de théâtre, prise en main par Marcel GOUX, et une fanfare avec comme principaux chefs, Jean LANDREIN, Jacques CLOAREC et Joseph QUILIVERE.

Au début de la guerre 39-45, l’athlétisme apparut, ainsi que notre chanson emblématique. Les GDR se mirent en veille…

Disparu en octobre 1939, l’abbé laissa un grand vide pour les premiers artisans des GDR et les jeunes de la commune. 1945, les GDR se réapproprient le patro et les sections se relancent !

 

L'abbé Kerveillant, prêtre, né en 1905, est arrivé en août 1935, à Guipavas. Soucieux d'offrir à la jeunesse différentes activités sportives et culturelles, il a monté, seulement 40 jours après, l'association. Diverses sections voient le jour : la fanfare, l'équipe de foot, une bibliothèque ou encore la gymnastique. L'abbé Kerveillant, professeur de musique et de dessin, est à l'avant-garde : diverses constructions sont engagées. En 1937, le curé progressiste monte même une troupe de théâtre mixte... Il fallait oser ! Hélas, la guerre le mobilise et il meurt à Metz, en octobre 1939.

Directions et Présidences

1935 Abbé KERVEILLANT. Fondateur des Gars Du Reun
1939 Directeurs successifs: Abbé ROUE, Abbé GUIRIEC, Abbé PENNEC, Abbé HIRRIEN, Abbé JACQ, Abbé AUTRET, Abbé GAONACH, Abbé GOARZIN, Abbé GUEZENEC
1962 Président successifs: Jean CARIOU (foot) / 1968  Jean JACOLOT (foot) / 1972 Lambert BESCOND (théâtre) / 1975 Goulven HERROU (foot) / 1976 Jo CADIOU (tennis) / 1979 Maurice BLEAS (foot) / 1984 Suzanne ROZEC (théâtre) / 1995 Jo JACOLOT (foot) / 1999 François QUENTEL (foot) / 2009 Xavier LE GUEN (tennis de table) / 2016 Gaëtan LE BRETTON (basket)

Le Chant des Gars du Reun

1 – Hardi les gars toujours prêts
C’est notre devise.
Nos yeux reflètent la franchise
Et l’idéal que nous vivons
Notre gaîté sereine et fière
Ne sombre jamais dans l’ennui.
Nous resterons toujours unis,
Viens donc à nous, petit frère

Refrain :
C’est nous les Gars du Reun
Marchons avec entrain,
Semons la joie, la charité,
La discipline, la loyauté.
Marchons toujours le cœur vaillant,
Les gars du Reun, en avant, en avant !

2 – Hardi les Gars, chantons !
Nos cœurs débordent d’allégresse
Car nous avons fait la promesse
De rester purs, de rester bons.
Par notre chant, notre courage,
Montrons-nous dignes de nos aînés,
Que la même flamme a ravivés
Dans notre si cher patronage.